Bannière entête

Les soins aux chevaux

Préparation des rations

paru le 15/08/2010

Calcul des besoins des chevaux

Le Poids Vif des chevaux est calculé (formules Haras Nationaux), base du calcul des besoins d'entretien auxquels sont ajoutés :

  • les besoins de travail
  • les besoins de gestation et de lactation des poulinières, et de reproduction pour l'étalon en saison de monte
  • les besoins de croissance (les foals et jeunes chevaux sont toisés chaque mois)

=> exemple de calcul de ration (février 2012) :  ARKHAN poulain PFS né en avril 2010

  1. Hauteur au garrot : 134 cm     Périmètre thoracique : 166 cm     Âge : 665 jours
  2. Poids Vif cheval en croissance (refaire le calcul régulièrement) : 390 kg (environ - cette valeur est utilsisée aussi pour le dosage des vermifuges)
  3. Besoins d'entretien et de croissance mâle : 6.7 UFC / jour (environ) dont presque 3 UFC de foin et herbe (de qualité moyenne cet hiver) 
  4. Ration = 9 litres du mélange "hiver" + 5 kilos de foin (au pré 24h / 24h)

État corporel du cheval : notation de 1 à 9 (système Henneke)

cas extrême de Glastone avant d'arriver au haras : l'association a décidé début mai d'aider au sauvetage de plusieurs chevaux, dont cette poulinière pur-sang qui venait de pouliner et dont l'état général nécessitait une prise en charge urgente

l'encolure est très mince, le garrot saillant, la ligne du dos apparente, l'attache de la queue détachée, les côtes visibles, les os de la hanche proéminents

=> indice Henneke inférieur à 3 alors qu'on attend au minimum 6 pour une poulinière

La jument et son poulain ont été, dans un premier temps, isolés des autres chevaux. Il a fallu commencer par l'apprivoiser pour réussir à l'embarquer avec son poulain sans danger (la photo est prise pendant cette période) 

L'observation de l'état corporel des chevaux vient complèter ces calculs (augmentation ou diminution - en particulier pour les chevaux âgés ou les poneys). Parfois une intervention du dentiste équin sera requise, ou une administration de vermifuge.

Mélanges de céréales et aliments spécifiques : les mélanges sont élaborés au Haras (calculateur réalisé à partir de sources INRA)

  • 4 mélanges saisonniers (mars, octobre et novembre - avril, mai, juin et septembre - décembre, janvier et février - juillet et août) : en fonction de la qualité attendue de l'herbe, de la météo
  • aliments complémentaires de céréales spécifiques poulinières et foals
  • transition alimentaire pour les nouveaux arrivants : dans la mesure du possible, le mélange du Haras est introduit progressivement dans l'alimentation habituelle du cheval, fournie par le propriétaire, jusqu'à la remplacer (1 à 2 semaines)

Compléments alimentaires :

  • en période de vermifugation les chevaux sont complémentés avec de l'avoine et de l'orge germées pour renforcer la flore intestinale 
  • en prériode de mue la ration est légèrement augmentée voire complémentée avec des graines de lin cuites, et il est recommandé aux propriétaires de supplémenter avec des CMV (surtout pour la vitamine B, le cuivre et le zing) 
  • des seaux de sels vitaminés ou d'oligo-éléments, à lécher, sont mis à disposition des chevaux dans les herbages, par cures
  • le rapport Ca / P est surveillé de près, en particulier pour les poulinières et chevaux en croissance : un complément peut être nécessaire
  • et pour le plaisir des chevaux : carottes, pommes, mélasse

Programme "remise en état" : ration spécialement élaborée avec un enrichissement progressif des apports

   

Cas de Glastone, poulinière suitée, tellement amaigrie qu'elle ne produisait pas de lait : progression de son état pendant un programme de 3 mois, maintenant stabilisée (herbe + foin : 8 UFC, plus rations : jusqu'à 8 UFC, et 4 UFC depuis qu'elle est stabilisée)

Organisation pratique :

  • paramètrage : pour calculer les apports, les mesures de céréales, aliments  et mélanges, sont pesées (exemple : mélange septembre => 2 litres = 900 g soit 0.68 UFC)
  • fiches de ration : pour chaque cheval, une fiche est établie, réunissant les données (Poids Vif, besoins et tableau de calcul des rations) et observations
  • réalisation des mélanges : les céréales fraîchement applaties sont achetées tous les 15 jours, pour couvrir les besoins de tous les chevaux (l'installation d'un applatisseur est en cours)
  • préparation des rations : un tableau récapitulatif des rations de chaque cheval est affiché
  • distribution des rations : les repas sont distribués matin et soir (repas supplémentaire le midi, pour les gros volumes)

  le repas des poulinières suitées

Prophylaxie

paru le 03/09/2010

Vermifuges :

Les chevaux sont vermifugés par lots, dans des paddocks réservés à cet usage. Les molécules sont choisies en fonction de la saison, des parasites à traiter et en tenant compte de leur inocuité pour les juments gestantes ou suitées et pour les foals.

Un protocole spécifique est appliqué aux juments suitées et aux foals (vermifugés ensemble tous les 2 mois) et aux chevaux dont on ignore le passé sanitaire (ou en cas de doute).

Le Poids Vif des chevaux est calculé (formules Haras Nationaux) afin d'ajuster les doses administrées.

saison parasite à traiter molécule choisie
printemps
  • ascaridés
  • grands strongles
  • petits strongles
  • oxyuridés

moxidectine

ivermectine

été
  • ascaridés
  • grands strongles
  • petits strongles
  • strongyloïdes
  • oxyuridés
  • habronèmes

ivermectine

automne
  • grands strongles
  • petits strongles
  • gastérophiles

fenbendazole

ivermectine

hiver
  • ténia
praziquantel

Signes de parasitisme interne :

  • grands strongles : diarrhée, coliques, perte de poids, pelage terne, mauvais état général, anémie, stase, obstruction des vaisseaux sanguins
  • petits strongles : coliques, fièvre, diarrhée, perte de poids, ulcères
  • gastérophiles : douleurs à la mastication, ulcères, stase, coliques, irritation du rectum
  • habronèmes : formation de masses dans l'estopmac, plaies d'été
  • oxyures : gratte à la base de la queue
  • strongyloïdes : diarrhées du poulain
  • strongles pulmonaires : toux chronique, pneumonie, pleurésie
  • ténias : irritation de l'intestin, coliques

 

     Grand Strongle   
L'insecte qui vit en été (diptère) pond des oeufs jaunes (collés aux poils : le cheval les avale et la larve de gastérophile est expulsée dans le crottin l'été suivant Les oeufs de Grand Strongle (dans le crottin) vont se tranformer en larve en 1 semaine, dans les herbages humides et s'il fait doux : le cheval peut être infesté en broutant ou en buvant, et les larves deviendront des adultes près à pondre en 6 à 7 mois
  Oxyure    Ténias    Ascaris
Les mouches infectées par les oeufs d'habronème (expulsés dans les crottins) déposent les larves au niveau des muqueuses du cheval, provoquant des lésions caractéristiques  ET AUSSI :   Grande Douve   Onchocerques

Vaccins :

Les chevaux sont vaccinés (rappel annuel ou protocole complet si besoin) au moins contre la grippe équine et le tétanos, le vaccin contre la rhinopneumonie équine est recommandé voire réglementairement obligatoire (comme par exemple pour une poulinière pur sang).

Les foals reçoivent dans les 24 heures après la naissance des injections de sérums trivalent et antitétanique. Les juments gestantes suivent un protocole particulier afin de renforcer la production d'anticorps pour le colostrum.

Cas de Glastone, PV = 475 kg, au passé sanitaire très réservé (maigre, poils ternes et hirsutes) : pendant le mois suivant son arrivée 3 molécules lui ont été administrées (dont Panacur guard), puis après 10 jours de pause le protocole complet de vaccination grippe, tétanos, rhino pneumonie, a débuté

Les pieds, le squelette et les dents des chevaux

paru le 04/09/2010

Le maréchal-ferrant : Le suivi régulier des pieds des chevaux est assuré par le maréchal-ferrant du Haras. Un travail sérieux de remise en état est parfoit nécessaire pour les nouveaux arrivants.

   avant / après

Cas de Iris (hongre de 14 ans), à son arrivée (antérieurs) : l'angle d'appui en pince était inférieur à 40 ° à gauche (50 ° à droite) causant un effort de l'articulation à la locomotion et un déséquilibre qui a par ailleurs causé un effort de la rotule droite => l'angle d'appui a été ramené à 50 ° à gauche, un effet rolling a été réalisé en pince pour faciliter le mouvement de la boîte cornée, le fer à deux pinçons à été choisi pour limiter le nombre de clous dans la paroi abîmée et pour mieux tenir le pied qui s'évasait, et de l'argile a été appliquée pour résorber l'engorgement de l'articulation au-dessus du boulet (l'épaississement des tendons est ancienne) . Une nouvelle intervention sera nécessaire pour finaliser le travail.

L'ostopathe : L'ostéopathe du Haras est appelée dès que le besoin s'en fait sentir. Elle travaille en relation avec le dentiste équin et le maréchal-ferrant.

Cas de Iris : les observations du maréchal-ferrant lors de son intervention (rotule) et l'observation de la locomotion du cheval ont motivé une intervention (la moitié droite de l'arrière main a été débloquée : le cheval a retrouvé sa locomotion et s'en donne à coeur joie avec ses compagnons de pré, il a retrouvé le moral et l'appétit).

Le dentiste équin : Le dentiste du Haras intervient pour des contrôles annuels et dès que le besoin s'en fait sentir. Elle travaille en relation avec l'ostéopathe. Par ailleurs la sortie des dents de lait des foals et jeunes chevaux et leur remplacement par les dents définitives sont contrôlés. Les dents de loup sont enlevées et le siège du mors est arrondi pour que le contact avec l'embouchure ne  cause pas de douleurs.

 

Cas de Cheyenne, 16 mois : chute d'une prémolaire de lait Cas de Feu Follet, 30 mois : ses dents de loup ont été extraites Cas de Valespoir, 2 ans : ses pinces de laits bougeaient, elles ont été retirées pour permettre la pousse des pinces définitives

 

Et...

paru le 23/09/2010

Le bien-être des chevaux c'est aussi :

  • leur consacrer du temps, pour qu'ils aient bon moral, et les travailler pour en faire des compagnons confiants et respectueux, pour leur sécurité et celle de leur(s) cavalier(s)

Justine, à 8 ans, a pu monter Okkaïdo (étalon PS, à 6 ans) en toute sécurité

Souris reste sereine, laissant Justine, 10 ans, câliner Andorra, sa pouliche de 15 jours

 

  • prévoir les protections dont ils peuvent avoir besoin : couvertures, cloches, masques...

cas de Iris (hongre de 14 ans) :

il a besoin d'être entièrement couvert pour protéger sa peau sensible au soleil , sa propriétaire lui a mis une légère couverture avec neck-cover et un masque qui recouvre les oreilles et le bout du nez

Okkaïdo :

il engage très fort et a besoin de cloches

  • dès les premiers froids, les chevaux les plus sensibles sont couverts : les couvertures sont mises à sécher, la nuit (pour les chevaux qui sont rentrés au boxe), ou dans l'après-midi (aux inter-saisons, quand il fait bon au soleil).
  • pour prévenir les problèmes de pied, il est recommandé d'appliquer de l'onguent ou du goudron selon la saison

 La santé des chevaux c'est aussi :

  • se parler entre soigneur et propriétaire, pour tenir compte du passé du cheval et le suivre de près...
  • réunir un maximum de compétences en se formant et en s'entourant de prestataires de confiance
  • surveiller les chevaux quotidiennement pour vérifier que tout va bien, repérer les problèmes le plus vite possible...
  • leur assurer les soins vétérinaires nécessaires et une convalescence confortable : castration, sevrage... (voir la page "les naissances au haras" au sujet du suivi des pulinières)

cas de Feu Follet (poney de 2 ans) : pour sa castration, le poulain a été installé dans un vaste boxe où il s'est réveillé tranquillement de son anesthésie. Bien qu'à jour de ses vaccins, le poulain a reçu un sérun antitétanique. Ses postérieurs, salis par l'opération ont été lavés avec du savon iodé et il a reçu, matin et soir pendant 5 jours, 25 ml d'Intramicine en intramusculaire. Après 2 jours d'isolement il a pu sortir matin et soir faire de petites promenades en main de 10 minutes, puis au bout d'une semaine il a été sorti dans un petit paddock, avant de pouvoir rejoindre ses copains de pré.

La prévention c'est aussi :

  • éviter la propagation avec la quarantaine : quand un nouveau pensionnaire arrive, il reste en observation le temps de vérifier qu"il est à jour de ses vaccins et vermifuges.
  • protéger des microbes avec la désinfection : les boxes sont nettoyés à fond et désinfectés, les herbages entretenus. Un soin attentif est prodigué pour préparer le boxe de poulinage
  • gérer les récidives : quand une fragilité est connue, des soins sont appliqués pour la réduire ou l'éviter

Cas de Sunny : en arrivant au Haras il présentait de nombreuses plaies dues à un grattage forcené. Il souffrait de dermite. Pour le soulager les plaies ont été soignées et une solution a été appliquée pour empêcher les démangeaisons : depuis, même s'il se gratte encore un peu, il n'a plus jamais été blessé

Powered byE2I sports